Déménagez sans changer d’adresse !
 
DIRIGER SON CHANTIER

«atelier instant|t» est une marque déposée | Mentions légales | Plan du site

Services complémentaires :

  1. -Prise de vue aérienne

  2. -Conseil litiges

  3. -Immobilier

  4. -Les vidéos tutos

Vous souhaitez diriger votre chantier ?

Voici quelques bonnes pratiques indispensables :

    Favoriser les réunions hors chantier.


Être sur le chantier suscite automatiquement des questions et des sujets relancés à tout va sans pouvoir se concentrer sur la résolution d’une problématique précise.

Les réunions sur le chantier sont évidemment nécessaires mais il ne faut pas hésiter à provoquer des réunions HORS CHANTIER.

Celle-ci vous permettront entre autre de vous extraire du concret et de pouvoir évoquer et résoudre nombre de situations.

    Vous ête en couple ? Associés ? Choisissez un porte parole de Maîtrise d’Ouvrage.


Même si la tâche s’assimile à une charge, veillez à ne pas multipliez les interlocuteurs auprès de vos artisans. À coup sûr les informations vont diverger et l’artisan sera perdu dans vos recommandations.

Maître d’Ouvrage : Le client, celui qui paye !


Maître d’Oeuvre : Celui à qui est confié la réalisation

    La Relation humaine entre les parties est primordiale.


Quoique vous en pensiez, si la relation est tendu, le chantier va perdre en qualité, coûtera plus cher, durera plus longtemps.

Désamorcez les tensions HORS CHANTIER.


Pensez que la relation avec vos artisans ne se termine pas avec la Réception de chantier !

Avoir les artisans à la bonne et réciproquement c’est extrêmement précieux pour la pérennité de vos travaux, ce seront eux les mieux placés durant toute la garantie décennale et même plus.

Serrer les prix, serrer la vis, être trop exigeant pendant chantier ne les rendra pas enclins à revenir vous voir sur un simple appel  pendant la garantie décennale.

    Tout écrire : c’est celui qui aura écrit qui aura la matière en base de discussion.


Prenez le temps de réécrire un maximum d’informations et de les renvoyer par mail aux intéressés pour qu’il y ait des traces. En connaissance de ces traces, l’artisan se saura informé, et contraint de respecter les engagements. Si tel n’est pas le cas, vous aurez tôt fait de détecter la mauvaise foi.

    Prenez le temps d’élaborer un historique de chantier ; même si tout se passe bien !


Que l’ambiance soit bonne ou mauvaise, continuez de votre côté d’écrire un historique. Il n’aura qu’une valeur personnelle mais vous verrez qu’au moment où le besoin s’en fait sentir c’est un précieux allié.

    Reformulez et faites reformuler les échanges.


Soyez toujours vigilant dans ce que vous dites ou dans la compréhension que vous avez de ce que l’on vous raconte. Faites répéter ou répétez vous-même avec vos propres mots pour être sûr de vous être compris avec votre interlocuteur. Au moins une fois sur deux ce n’est pas tout à fait le cas !

    Peu de sujets maîtrisés valent mieux que trop de sujets évoqués.


Ne multipliez pas les sujets lors d’une réunion, l’artisan ne peut pas avoir réponse à tout à l’instant où les questions lui sont posées, ce qu’il essaiera forcément de faire malgré lui. Mais, l’assaillir de question revient à le pousser dans ses retranchements et vous risquez de brusquer les choses.

    Évitez les jours et horaires non travaillés pour contacter le Maître d’Oeuvre.


Oui les ouvriers peuvent avoir fait des erreurs sur le chantier. Si c’est vous qui les découvrées à 21h en rentrant, ne vous jetez pas sur votre téléphone pour un appel ou un sms : de toute façon rien ne pourra être fait avant le lendemain !

Évidement si c’est une fuite, là il n’y a pas le choix, c’est de première importance et l’entreprise devra mettre tous les moyens en oeuvre pour palier au dommage.

Pour les déconvenues de seconde importance, de manière générale, privilégiez le mail ces jours là.

    Évitez tout échange avec les ouvriers.


Il vous dira toujours «oui», et l’artisan vous présentera la note de Travaux Supplémentaires !!!

Ou pire, vous lui ferez réaliser une tâche non prévue qui ralentira votre chantier d’un temps indéterminé.

Votre interlocuteur : c’est le chef d’entreprise.

Un ouvrier vous pose une question ? Vous répondez à la question au chef d’entreprise.

    Demandez aux entreprises l’autorisation de passer sur le chantier, il est sous leur responsabilité.


Vous n’êtes pas tout à fait chez vous... On sait c’est dur à admettre.

Mais si vous passez sans prévenir et qu’il vous arrive quelquechose, ne comptez pas sur les assurances des parties adverses pour couvrir vos arrières !

Si l’entreprise s’aperçoit de vos passages sans être prévenu et que des outils disparaissent, il faudra déterminer qui a oublié de fermer la porte en partant.

Le respect de ces conseils, non exhaustifs, est plus qu’indispensable.


Les conséquences ne sont peut être pas évidentes à première vue mais croyez-nous, en cas de dommage ou tension sur votre chantier, pendant ou après, avoir suivi scrupuleusement le moindre de ces conseils jouera sérieusement en votre faveur.


Dans le cas contraire, l’assurance de la partie adverse ne vous loupera pas !!



PENSEZ LONG TERME !!!

Respecter ces conseils coûtera peut-être en temps, en patience, en énergie mais :

- La bonne qualité des travaux s’en ressentira,

  1. -Votre relation avec les artisans doit rester bonne le temps de la garantie décennale, ce seront eux les meilleurs intervenants en cas de soucis sur cette période ; et même après.

    Le chantier ne se termine pas à la Réception de chantier.


Vous avez tout intérêt à garder d’excellents rapports avec votre / vos artisan(s).

N’oubliez pas qu’il y a une garantie décennale et que les mieux placés pour intervenir sur votre maison ce sont les Artisans qui ont travaillés pendant le chantier.

    Photos du chantier.


Les photos sont un excellent témoin d’avancement de chantier. Les transmettre par mail à quelque interlocuteur que ce soit sera encore mieux pour prouver la date de prise de vue du cliché.

    Pas de travail supplémentaire sans signature de prix.


Pas de signature de devis : pas de travaux. Un point c’est tout.

    Être réactif dans les règlements entreprise.


Cette régularité et cette réactivité sont les témoins de la confiance que vous avez auprès du chef d’entreprise. Si les règlements tardent... L’entreprise a tôt fait de penser «Encore un qui veut plus nous payer ?» Cela peut paraître vexant, mais il faut relativiser : deux mois plus tôt vous ne vous étiez jamais rencontrés.

    Comment détecter une entreprise/artisan qui ne tiendra pas ses engagements ?


Changement d’interlocuteur en cours de chantier.

Abscence non justifiée des ouvriers sur le chantier.

Demande récurrente de fonds d’avancement.

Démarrage de Travaux supplémentaires sans signature «Ok on part comme ça !»


Dans ces cas là, et surtout si les signaux s’additionnent, faites le point sur les règlements et l’avancement du chantier, et envisagez de rompre le contrat avec cet artisan, il y a des procédures pour cela.